Inuvik (NWT) Canada July 2013 - papirazzi
Powered by SmugMug Log In
le patriarche est le chef?

Longtemps chasseurs pêcheurs nomades, les Inuit sont aujourd'hui sédentarisés. Ils sont plus de 125 000, répartis en une quarantaine d'ethnies sur un immense territoire recoupant l'Alaska (États-Unis), le Canada, le Groenland (Danemark) et la Russie. Bien que séparés par de grandes distances, ils ont conservé une remarquable homogénéité.
En 1962, au Canada, les Inuit acquièrent le droit de vote et en 1971 et créent l'Inuit Tapirisat du Canada (ITC), une association chargée de faire entendre leur voix (économie, protection de l'environnement, enseignement, etc.)
Pendant ce temps, en Alaska, Inuit, Amérindiens et gouvernement fédéral adoptent l'Alaska Native Claims Settlement Act (ANCSA).
En 1966, au Canada, la Convention de la Baie James et du nord Québécois est signée par les Inuit du Nunavik et les Indiens Cree, autorisant "la mise en valeur industrielle de leur territoire".
En 1979, au Groenland, les Kalaallit obtiennent un gouvernement autonome (capitale, Nuuk). Dans un compromis unique en son genre, le peuple groenlandais a ainsi retrouvé sa terre, bien que l'éventuelle gestion des minéraux demeure partagée - avec un double droit de veto - avec le Danemark.
Le 28 juin 1980, les Inuit américains, canadiens et groenlandais, réunis à Nuuk, créent leur première organisation internationale : la Conférence Circumpolaire Inuit (CCI), officiellement reconnue en 1983 par les Nations Unies; les Yupik de Sibérie - constitués en association depuis 1990 - les ont rejoint.
En 1984, les Inuvialuit du delta du Mackenzie signent à leur tour un accord comparable à celui de la baie James.
Depuis le 1er avril 1999, le Nunavut, "notre pays" en Inuit, est créé (capitale :Iqaluit ). Cet immense territoire couvre près de 2 millions de km2 - 1/5 du Canada - et est peuplé par 22 000 âmes (85% d'Inuit). Depuis, la majorité des Inuit canadiens ont leur propre gouvernement (dans le respect de la Constitution canadienne), un droit de propriété sur 350 OOO km2 de terre - dont 36 000 incluent des droits sur les minéraux -, un droit de chasse, de pêche et de co-gestion sur le reste du territoire (les "terres publiques", inhabitées ) ; ils reçoivent aussi, sur 14 ans et outre les royalties des exploitations, plus de 1 milliard de dollars canadiens. En contrepartie, les Inuit renoncent à leurs revendications territoriales ancestrales sur le reste du Nunavut, qui demeurera propriété du Canada. 

(Wikipedia)

le patriarche est le chef?

Longtemps chasseurs pêcheurs nomades, les Inuit sont aujourd'hui sédentarisés. Ils sont plus de 125 000, répartis en une quarantaine d'ethnies sur un immense territoire recoupant l'Alaska (États-Unis), le Canada, le Groenland (Danemark) et la Russie. Bien que séparés par de grandes distances, ils ont conservé une remarquable homogénéité.
En 1962, au Canada, les Inuit acquièrent le droit de vote et en 1971 et créent l'Inuit Tapirisat du Canada (ITC), une association chargée de faire entendre leur voix (économie, protection de l'environnement, enseignement, etc.)
Pendant ce temps, en Alaska, Inuit, Amérindiens et gouvernement fédéral adoptent l'Alaska Native Claims Settlement Act (ANCSA).
En 1966, au Canada, la Convention de la Baie James et du nord Québécois est signée par les Inuit du Nunavik et les Indiens Cree, autorisant "la mise en valeur industrielle de leur territoire".
En 1979, au Groenland, les Kalaallit obtiennent un gouvernement autonome (capitale, Nuuk). Dans un compromis unique en son genre, le peuple groenlandais a ainsi retrouvé sa terre, bien que l'éventuelle gestion des minéraux demeure partagée - avec un double droit de veto - avec le Danemark.
Le 28 juin 1980, les Inuit américains, canadiens et groenlandais, réunis à Nuuk, créent leur première organisation internationale : la Conférence Circumpolaire Inuit (CCI), officiellement reconnue en 1983 par les Nations Unies; les Yupik de Sibérie - constitués en association depuis 1990 - les ont rejoint.
En 1984, les Inuvialuit du delta du Mackenzie signent à leur tour un accord comparable à celui de la baie James.
Depuis le 1er avril 1999, le Nunavut, "notre pays" en Inuit, est créé (capitale :Iqaluit ). Cet immense territoire couvre près de 2 millions de km2 - 1/5 du Canada - et est peuplé par 22 000 âmes (85% d'Inuit). Depuis, la majorité des Inuit canadiens ont leur propre gouvernement (dans le respect de la Constitution canadienne), un droit de propriété sur 350 OOO km2 de terre - dont 36 000 incluent des droits sur les minéraux -, un droit de chasse, de pêche et de co-gestion sur le reste du territoire (les "terres publiques", inhabitées ) ; ils reçoivent aussi, sur 14 ans et outre les royalties des exploitations, plus de 1 milliard de dollars canadiens. En contrepartie, les Inuit renoncent à leurs revendications territoriales ancestrales sur le reste du Nunavut, qui demeurera propriété du Canada.

(Wikipedia)

DSC2772DxO